Cent ans de l'Ambassade d'Espagne auprès du Royaume de Belgique 1921-2021

Cent ans de l'Ambassade d'Espagne auprès du Royaume de Belgique 1921-2021

En cette année 2021 nous commémorons l’amitié, la solidarité et la coopération entre ces deux pays, en soulignant les événements marquants et les personnages historiques qui ont été les liens entre les deux nations, de la Première Guerre mondiale à aujourd’hui.

En cette année 2021, nous commémorons le centenaire de deux événements importants dans les relations bilatérales entre les deux pays: d’une part, l’élévation au statut d’ambassade aussi bien de la légation diplomatique espagnole à Bruxelles, avec la nomination qui en suivit du marquis de Villalobar comme premier ambassadeur d’Espagne auprès du Royaume de Belgique (le 21 janvier 1921), que de la légation diplomatique belge à Madrid (le 24 janvier 1921); et, d’autre part, le voyage de Leurs Majestés le Roi Albert et la Reine Élisabeth de Belgique en Espagne, du 1er au 4 février 1921, en reconnaissance de la médiation diplomatique et humanitaire de l’Espagne en faveur du peuple belge pendant la Première Guerre mondiale.

À partir de ce moment, les relations entre les deux pays se sont tissées sur le fil conducteur de l’amitié, de la solidarité et de la coopération.

La période entre les années de la Première Guerre mondiale et les premières années d’après-guerre est sans aucun doute l’une des étapes les plus positives de l’histoire des relations bilatérales entre l’Espagne et la Belgique, grâce au rôle important joué par l’Espagne, en tant qu’État neutre, et au rôle décisif joué par D. Rodrigo de Saavedra y Vinent, marquis de Villalobar (Madrid, 1864- Bruxelles, 1926), qui, à la tête de la légation diplomatique espagnole durant cette période, a su personnifier, par son effort, son dévouement et son courage, la solidarité et l’engagement diplomatique et humanitaire de l’Espagne avec la Belgique.

Pendant la guerre civile espagnole, plus de 5 000 enfants espagnols sont arrivés en Belgique, “les enfants de la guerre”, qui ont été chaleureusement accueillis par les familles et les institutions belges. La Belgique accueille ainsi également de nombreux espagnols exilés à cause de la guerre et du régime franquiste, comme Josep Carner i Puig-Oriol, surnommé le “prince des poètes de la littérature catalane” et diplomate espagnol en poste dans cette ambassade en 1936-1937. Bien qu’originaire d’époques différentes, nous commémorons également Francesc Ferrer i Guàrdia, référence libre-pensante et précurseur de la pédagogie moderne. Le 5 novembre de cette année, cela fera 110 ans que le monument en son honneur, actuellement situé sur l’avenue Franklin Roosevelt, en face du bâtiment principal de l’Université Libre de Bruxelles, a été érigé grâce à une collecte de fonds populaire. En 1990, une réplique identique a été inaugurée dans le parc de Montjuïc à Barcelone.

Au cours des années 1950 et 1960, des milliers de migrants espagnols arrivent en Belgique à la recherche de nouvelles opportunités de vie et de travail. Aujourd’hui encore, la Belgique continue d’être l’un des pays les plus attrayants pour les Espagnols lorsque l’on pense aux nouvelles possibilités de vie et de travail à l’étranger. De même, l’Office du tourisme espagnol en Belgique célèbre en 2021 le 70e anniversaire de sa présence en Belgique. Ce fut un phénomène de grande importance qui a contribué à tisser une relation affective entre la Belgique et l’Espagne. Les chiffres culminent en 2019, avec la visite en Espagne de plus de 2,5 millions de Belges (ce qui équivaut à près de 25 % de sa population!). L’Instituto Cervantes de Bruxelles fête également un anniversaire, en commémorant les 30 ans de sa création.

Les nouveaux flux de visites et d’échanges entre personnes, entreprises et institutions sont aujourd’hui le reflet de cette communauté d’intérêts qui caractérise deux sociétés modernes, dans tous les secteurs de l’économie. Elles le sont en particulier dans ceux à plus grande valeur ajoutée en termes de science, de technologie et d’innovation, et aussi dans les domaines culturel, scientifique et éducatif.

Diverses activités et événements commémoratifs sont prévus, en collaboration avec des homologues belges, dans les différents secteurs stratégiques: rencontres entre représentants des deux gouvernements, séminaires académiques, présentations, publications, événements d’hommage, activités artistiques et scientifiques.

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour être informé du programme d’activités!

  • Patrimoine
  • Bruxelles
  • ven. 01 janvier —
    ven. 31 décembre 2021

En savoir plus

Voir communiqué de presse (PDF)

Outils