Clásicos Contigo, 1973-1997

Clásicos Contigo, 1973-1997

La série de films en ligne “Clásicos Contigo” présente dans cette édition cinq films emblématiques de la mémoire collective.

La deuxième édition de la série de films en ligne Clasicos Contigo, 1973-1997 se compose de 5 films qui seront diffusés sur Vimeo, á raison d’un film par week-end. Les liens des films –avec des sous-titres en anglais, français et portugais– seront actifs pendant 48 heures, de 20h le vendredi à 20h le dimanche.

Ce nouveau cycle est une invitation à réfléchir sur le cinéma de la seconde moitié du XXe siècle, avec une autre façon de se manifester et d’autres influences, sans cesser d’être un classique.

Ce sont cinq films exceptionnels créés entre 1973 et 1997, récompensés dans les festivals internationaux les plus prestigieux, qui ont été et sont emblématiques pour la mémoire collective, car ils ont su se connecter avec leurs spectateurs contemporains et leur rendre un imaginaire beaucoup plus riche et complexe.

El espíritu de la colmena

  • Le 3 juillet 2020.
  • De Victor Erice, Espagne 1973. 94 minutes. En espagnol. Non recommandé pour les enfants de moins de 12 ans. Trailer.
  • Lien du film; mot de passe: “clasicoscontigojulio3”.

Ce premier film de Víctor Erice est une déclaration d’amour au cinéma. La découverte des mystères de la vie des adultes de la petite Ana permet au réalisateur de rendre hommage à l’importance du cinéma pour comprendre le monde, et aussi notre monde intérieur. Grâce aux magnifiques images de ce film, nous retrouvons Frankestein, un des icônes du cinéma, mais aussi personnage mythique,qui permet à Ana de combattre ses craintes dans la triste après guerre d’un petit village de Castille, entourée de ses parents et de sa soeur Isabel.

Los Santos Inocentes

  • Le 10 juillet 2020.
  • De Mario Camus, Espagne, 1984, 103 minutes. En espagnol. Non recommandé pour les enfants de moins de 13 ans. Trailer.
  • Lien du film; mot de passe: “clasicoscontigojulio10”.

L’adaptation du roman héponyme de Miguel Delibes est un des principaux exemples des politiques cinématographiques des années 80, qui recherchaient de nouvelles lectures sur l’éternel dialogue entre cinéma et littérature, dans le but de mettre en valeur les principaux sujets et préoccupations de la culture espagnole. Le film de Mario Camus avait reçu un accueil critique très favorable au Festival de Cannes, en remportant le prix ex aequo pour les deux acteurs principaux : Alfredo Landa et Paco Rabal. L’histoire de la famille de Paco «el Bajo», qui vit dans une propriété agricole en Extrémadure nous montre le visage d’une Espagne rurale, patrimoniale et sauvage, qui n’est malheureusement pas si loin de nous.

El Sur

  • Le 17 juillet 2020.
  • De Víctor Erice, Espagne 1983, 96 minutes. En espagnol. Convient à tous les publics. Trailer.
  • Lien du film; mot de passe: “clasicoscontigojulio17”.

Ce film, d’après une histoire de Adelaida García Morales, est centré sur la vie de Estrella, enfant, puis devenue jeune femme. Celle-ci est fascinée par son père, un médecin zahori, dont les connaissances humanistes le rendent tellement proche de tous… Le film porte sur la passion du réalisateur pour le monde du cinéma qui lui permit d’acquérir très vite une renommée internationale.

La buena estrella

  • Le 24 juillet 2020.
  • De Ricardo Franco, Espagne, 1997, 102 minutes. En espagnol. Non recommandé pour les enfants de moins de 13 ans. Trailer.
  • Lien du film; mot de passe: “clasicoscontigojulio24”.

L’avant-dernier film de Ricardo Franco s’organise autour d’un drame à trois voix; celles des trois personnages principaux, interprétés par Maribel Verdú, Antonio Resines et Jordi Mollà, qui nous embarquent dans une histoire prenante. Ce film nous parle de la marginalité, un des sujets récurrents dans le cinéma des années quatre vingt et plus, et de la réflexion sur une existence pensée comme une connexion constante à la vie des autres - et l’emprise entre les uns et les autres -. Le triangle amoureux de ces trois personnages rappelle la claustrophobie dans des endroits clos, où la vie en famille se détruit peu à peu, tant le quotidien est impossible à vivre et les pulsions de vie et de mort deviennent plus puissants que la propre survie des individus.

La vaquilla

  • Le 31 juillet 2020.
  • De Luis García Berlanga, Espagne, 1985, 122 minutes. En espagnol. Non recommandé pour les enfants de moins de 12 ans. Trailer.
  • Lien du film; mot de passe: “clasicoscontigojulio31”.

Guerre civile espagnole. Sur le front, un groupe de soldats se contentent d’écrire des lettres ou de faire la sieste. Mais la tranquillité est rompue lorsqu’un haut-parleur de la zone nationale annonce que, à l’occasion de la Virgen de Agosto, une corrida va avoir lieu dans un village voisin. Cinq combattants de la zone républicaine décident de voler la génisse pour ruiner le parti de l’ennemi et obtenir la nourriture dont ils ont besoin.

  • Cinéma
  • Bruxelles
  • ven. 03 juillet —
    dim. 02 août 2020

Admission

Les liens des films (avec des sous-titres en anglais, français et portugais) seront actifs pendant 48 heures, de 20h le vendredi à 20h le dimanche.

En savoir plus

Instituto Cervantes

Credits

Présenté par l'Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID), en collaboration avec l'Institut Cervantes et l'Académie espagnole des arts et des sciences du cinéma, ainsi que la société de production cinématographique Videomercury

Outils