Focus Espagne au Théâtre National Wallonie-Bruxelles : Pasionaria

Focus Espagne au Théâtre National Wallonie-Bruxelles : Pasionaria

Le chorégraphe Marcos Morau et sa compagnie de danse La Veronal présentent une œuvre qui explore le mécanisme des passions et questionne la notion de progrès.

Le Théâtre National Wallonie-Bruxelles accueille Pasionaria, du chorégraphe espagnol Marcos Morau et de la compagnie de danse La Veronal, qui nous interroge sur les obsessions humaines et la présence de la passion dans nos vies, dans le contexte de la société de l’information et des nouvelles technologies.

Située dans un univers futuriste intriguant, à la fois étrange et poétique, l’œuvre est habitée de créatures robotiques et aliénées qui semblent avoir perdu leurs désirs et leurs émotions. La scénographie, d’un perfectionnisme étudié, plonge le spectateur dans une esthétique étouffée aux couleurs froides, à mi-chemin entre un pavillon d’aéroport et l’entrepôt d’une multinationale.

Dans cette œuvre primée, Marcos Morau instaure un dialogue entre l’art de la Renaissance, les films de David Lynch et la danse contemporaine de Jirí Kylián et Forsythe.

À propos de l’artiste

Avec des artistes aux vues similaires, Morau a fondé la compagnie La Veronal, qui se caractérise par le dialogue entre la danse et d’autres disciplines. À travers la compagnie, Morau développe un travail chorégraphique transversal qui s’inspire de multiples formes d’expression, du cinéma à la création plastique en passant par la littérature.

Ses huit membres sont observés selon une approche entomologique qui explore le mécanisme des passions et interroge la notion de progrès. Ainsi, les spectateurs démêlent l’énigme de leurs pulsions, de leurs obsessions et de leurs amours.

  • Arts de la scène
  • Bruxelles
  • mer. 20 avril —
    sam. 23 avril 2022

Lieu

Venue map

Théâtre National Wallonie-Bruxelles, Emile Jacqmainlaan 111/115, 1000 Brussel

Admission

En savoir plus

Pasionaria

Outils