Portraits Croisés

Portraits Croisés

Des migrants espagnols en Flandre er aux Pays-Bas sont la source d’inspiration d’une exposition photographique.

L’Ambassade d’Espagne auprès du Royaume de Belgique présente l’exposition de photographies Portraits croisés, créée par l’Instituto Cervantes et l’hebdomadaire Gaceta Holandesa. L’exposition est organisée à l’occasion des commémorations du 450e anniversaire de la guerre de Quatre-Vingts Ans (1568-1648) et dans le cadre des rencontres sur l’art, la culture et la pensée Les Midis de l’Ambassade.

Cet ensemble de portraits et de paysages reflète les échanges actuels des citoyens espagnols qui habitent aux Pays-Bas et en Flandre et des Néerlandais et Flamands qui habitent en Espagne. Ces photographies ont été prises plus de quatre siècles après ce conflit capital dans des endroits particulièrement importants de cette période historique, tels que Gand, Yuste, Anvers ou La Corogne.

Il s’agit d’un projet réalisé par la photographe Alicia Fernández Solla et la journaliste Alejandra Mahiques Núñez, deux Espagnoles installées aux Pays-Bas. Alicia, spécialiste en photographie documentaire, utilise pour la première fois son objectif pour capturer les échanges de personnes et de paysages entre deux territoires qui ont des liens historiques étroits. Elle estompe d’une certaine manière l’identité originale des personnages par le biais de l’identification au paysage du pays hôte. En 2016, Alicia et Alejandra ont fondé l’hebdomadaire Gaceta Holandesa, consacré à la culture et à l’actualité néerlandaises et adressé au public hispanophone. Dans Portraits croisés, les questions soulevées par ces deux auteurs sont au cœur de l’actualité, ce qui leur permet d’inciter le public à remettre en question des concepts tels que l’identité d’origine, le sentiment d’appartenance ou le dynamisme des flux migratoires entre ces territoires comme l’expression d’un phénomène universel, intrinsèque de l’évolution de l’humanité.

La guerre de Quatre-Vingts Ans, également appelée révolte des Pays-Bas, constitue un évènement historique crucial dans le développement des liens, des croisements et des échanges entre les habitants de ces deux territoires. La paix de Westphalie, signée en 1648, établit un nouvel ordre européen qui a marqué le début de la fin de l’adhésion impériale des Dix-Sept Provinces, qui sont finalement devenues les États actuels de Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg.

Cela n’a pas empêché les Espagnols, les Belges et les Néerlandais de continuer à croiser leurs chemins. Le projet Portraits croisés a pour objectif de célébrer ces liens historiques intenses et les flux migratoires entre ces territoires. Les personnages qui apparaissent sur ces portraits contemporains matérialisent une histoire conjointe, ainsi qu’un présent et un avenir communs. Leurs profils sont hétérogènes, mais ils se sont intégrés dans le tissu social de la culture des pays d’accueil, et leurs portraits s’inscrivent dans des endroits qui ont véritablement marqué l’histoire.

L’exposition, qui s’est tenue l’année passée à Amsterdam et à Utrecht, a été inaugurée le 28 mars à 13h 00 à la Bibliothèque de l’Ambassade d’Espagne auprès du Royaume de Belgique. Elle sera accessible au public jusqu’au 8 mai selon l’horaire suivant : du lundi au jeudi, de 9 h 00 à 17 h 00 et le vendredi de 9 h 00 à 14 h 30.

  • Arts visuels
  • Bruxelles
  • jeu. 28 mars —
    mer. 08 mai 2019

Lieu

Venue map

Embassy of Spain, Rue de la Science 19, 1000 Bruxelles

Admission

Lundi au jeudi de 9h à 17h, et Vendredi de 9h à 14h30

En savoir plus

Radio Alma

Outils