Hacia la tierra prometida

Hacia la tierra prometida

Nous vous présentons l’exposition photographique et le documentaire de Rober Astorgano sur la crise migratoire.

Le LAB de l’Ambassade d’Espagne auprès du Royaume de Belgique, en collaboration avec la Communauté autonome de La Rioja et la Fondation Internationale Yehudi Menuhin, a le plaisir de vous présenter l’exposition photographique et audiovisuelle “Hacia la tierra prometida” de l’artiste riojanais Rober Astorgano, en format présentiel.

En 2020, nous vous avons présenté un aperçu numérique avec le #ProgramaVENTANA : Une fenêtre sur la culture espagnole, de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID), créé dans le but de continuer à promouvoir l’internationalisation des artistes, des créateurs et des industries culturelles en Espagne malgré les restrictions liées à la pandémie, par la mise en réseau et principalement par des moyens numériques.

Le photographe et Directeur de La Rioja montre la réalité crue de la crise migratoire et la grande crise mondiale des réfugiés de 2015 jusqu’ à nos jours, par le biais de l’expression artisitique de la photographie et le documentaire.

Depuis cette perspective, il nous présente deux expositions photographiques, indépendantes l’une de l’autre mais qui fonctionnent comme un tout: d’une part, il nous montre la migration vers l’Europe depuis le Moyen Ortient, le Proche Ortient et l’Afrique, et, d’autre part, la migration des pays d’Amérique Centrale vers les États-Unis, qu’il nous montre également par le biais du documentarie Las Patronas, qui comprend plusieurs entretiens avec des migrants qui, durant leur traversée vers les Étas-Unis, se sont logé au Mexique, dans l’auberge Las Patronas.

Selon l’artiste, il souhaite “donner une visibilité, par la culture et l’expression artistique, à la réalité des peuples migrants dans différentes partie du monde, mettant en avant la solidarité et l’importance de la coopération”.

Enfin, comme partie intégrante de l’inauguration, et du projet mis en place par des musiciens réfugiés “Homelands, places of belonging” de la Fondation Internationale Yehudi Menuhin, les musiciens Hussein Rassim (Irak) et Juliette Lacroix (Frankrijk) , nous accompagneront respectivement au luth et au violoncelle, créant ainsi un ensemble armonique qui unit les traditions musciales d’Orient et d’Occident.

Elle sera inaugurée en personne, avec Rober Astorgano, le 10 juin et restera exposée au LAB jusqu’au 27 août 2021. Pour participer au vernissage ou visiter l’exposition, il est nécessaire de prendre rendez-vous en envoyant un courriel à [email protected].

  • Arts visuels
  • Online
  • jeu. 10 juin —
    ven. 27 août 2021

Outils